2021-03-16_16-03-13.jpg

APPROCHE
INTERVENTIONS

APPROCHE ET INTERVENTIONS.

Notre philosophie d’intervention

 Chaque jour, au Québec, des centaines de jeunes se retrouvent sans ressources, aux prises avec des problèmes de pauvreté, de solitude, de famille, de toxicomanie, de détresse, d’abandon, de prostitution, d’abus sexuel, de santé mentale ou de démêlés avec la justice. C’est pourquoi l’Auberge du cœur Le Baluchon existe en offrant aux jeunes âgés de 12 à 23 ans de l’hébergement, du soutien et de l’aide à la réintégration en société.

 

En préconisant les valeurs de respect, de solidarité, de démocratie, de citoyenneté, de coopération, d’engagement, d’appartenance et de justice sociale, l’Auberge du cœur Le Baluchon est un lieu privilégié pour briser l’isolement des jeunes et pour leur faire prendre conscience de leur réalité. C’est aussi un lieu où ils sont écoutés, reconnus, aimés, où ils apprennent à se faire confiance, à faire des choix davantage éclairés, à s’assumer.

 

L’équipe facilite l’intégration des jeunes qui n’arrivent plus à trouver de place dans la société, en proposant des solutions originales, innovantes et adaptées qui répondent aux besoins des jeunes. L’action est basée sur une approche globale et communautaire et les interventions permettent aux jeunes une prise de conscience relative aux problèmes qu’il vivent. Les membres de l’équipe d’intervention amènent les jeunes à identifier des moyens concrets afin qu’ils arrivent eux-mêmes à faire les choix éclairés et les démarches nécessaires pour atteindre leurs propres objectifs.

 

« Je veux, j’agis, je persévère et je réalise »

 

Des pratiques d'affiliation sociale sont mises en œuvre pour que les jeunes deviennent des êtres d'appartenance et de citoyenneté. Le lien devient  l’essence même de la relation et la construction de ce lien représente la force de notre action. L’affiliation sociale est un attachement volontaire, un processus d’ancrage dans un réseau social sécurisant. C’est aussi un lien d’appartenance et de confiance envers une communauté et un milieu qui se veut stable et sécurisant pour des jeunes dont les solidarités primaires (la famille, le travail ou le groupe d’amis) font défaut. Les pratiques d’affiliation sociale visent à contrer le processus d’exclusion par un développement de liens significatifs avec un réseau secondaire (intervenants, autres jeunes hébergés, etc.), jusqu'à ce que les jeunes, rassurés par la solidité de ce lien, se risquent à explorer, à aller vers les autres. Cet ancrage leur permettra ensuite de développer d'autres liens afin de créer leur propre réseau d’entraide et de solidarité.